Formation professionnelle tout public
Nous intervenons, depuis 2011, sur toute la France, pour vous former dans les domaines de la prévention, de la sécurité et de la bureautique.

Secourisme

Le sauveteur secouriste du travail (SST) est un salarié de l'entreprise. Son rôle est de porter les premiers secours à toute victime d'un accident du travail ou d'un malaise, mais aussi d’être acteur de la prévention dans son entreprise. Elle permet, par la mise en œuvre de compétences spécifiques, de :
- maîtriser les conduites à tenir et les gestes de premiers secours (mettre en sécurité la personne accidentée, réagir face à un saignement ou un étouffement, utiliser un défibrillateur et pratiquer un massage cardiaque…) ;
- savoir qui et comment alerter en fonction de l’organisation des secours dans l’entreprise ;
- repérer les situations dangereuses dans son entreprise et savoir à qui et comment relayer ces informations ;
- participer à la mise en œuvre d’actions de prévention et de protection.

Dans le cadre du partenariat entre le réseau prévention et le ministère de l’éducation Nationale visant à développer une culture de prévention chez les futurs salariés, les élèves et les étudiants des établissements publics et privés de l’enseignement professionnel et technique ainsi que les apprentis des CFA reçoivent des enseignements en santé et sécurité au travail.
Ce titre, la formation de sauveteur secouriste du travail est inscrite dans les programmes d’enseignement et dans des référentiels de diplômes professionnels (CAP, Bac professionnels, BTS) en tant que formation de référence aux premiers secours. 

Tous les 2 ans le SST doit suivre un recyclage d’une durée de 7 heures. 

Cette formation et son recyclage sont dispensés par un formateur SST certifié par le réseau Assurance maladie risques professionnels / l’INRS appartenant à notre organisme de formation habilité par ce même réseau



Le Code du travail prévoit, a minima, la présence d’un secouriste dans chaque atelier où sont effectués des travaux dangereux et dans certains chantiers du BTP, sans imposer spécifiquement la nature de la formation qu’ils doivent recevoir (art. R.4224-15 du code du travail).
En revanche, conformément aux recommandations de la Branche AT/MP, le Code de la Sécurité sociale exige explicitement la présence d’un sauveteur secouriste du travail (SST) comme l’une des conditions nécessaires pour autoriser une entreprise à tenir un registre de déclaration des accidents du travail bénin, qui vient remplacer, dans certaines conditions, la déclaration des accidents du travail n'entraînant ni arrêt de travail, ni soins médicaux.


Après les attentats de novembre 2015, de nombreux Français ont exprimé le souhait de connaître les gestes utiles pour sauver des vies. La campagne "Adoptons les comportements qui sauvent" a été décrétée Grande Cause nationale en septembre 2016.
Pour répondre à cette demande, le ministère de l’Intérieur avec l’ensemble des acteurs du secours et en partenariat avec l’Éducation nationale, organise des séances d’initiation de 2 heures. Au cours de ces sessions, certains gestes de premiers secours seront enseignés : alerter les secours, masser, défibriller et traiter les hémorragies. CDM FORMATION vous proposera une initiation sur 3h30. 


Références juridiques
Code du travail, articles R. 4224-15 et R. 4224-16 ;
Code de la Sécurité sociale, articles L. 441-4 et D. 441-1; 
Circulaire 289 CNSS du 1er juin 1962, circulaire PAT n° 981/85 du 17 décembre 1985
Texte de référence des formations SST de l'INRS mis à jour en 01/2021
Site du ministère de l'Intérieur